Le Décodage thérapeutique

C’est une nouvelle approche de la santé.

Et si la santé c’était autre chose que de ne présenter aucun symptôme ?
Et lorsque le symptôme semble s’être tu, sommes-nous guéris pour autant ?

Nous sommes des êtres multi dimensionnels : selon nos états corporel, mental, spirituel.
La médecine traditionnelle et les médicaments ont pour objectif de traiter la maladie et ses symptômes.
Mais comme le pressent Jung, la maladie serait-elle là pour nous guérir et non pour être guérie ?
Mais où s’installe-t-elle et de quoi nous guérit-elle?

La maladie est chargée d’un sens et n’arrive pas par hasard. Elle s’installe dans les failles créées par les incompréhensions, les regrets, les blessures, les parties négligées de soi.
Le MAL A DIT (maladie) est donc la solution parfaite à un conflit psychologique ingérable par le cerveau dans l’univers biologique. Ceci nous amène à une vision émotionnelle du vivant.
Lorsqu’un conflit généré par un stress dure dans le temps avec une intensité importante et ingérable par le cerveau, celui-ci donne une solution biologique adaptée au problème dans le sens de la survie.
Le symptôme est donc l’expression codée biologiquement dans notre corps de ce que le MAL A DIT.
Un dysfonctionnement physique (maladie…), psychologique (mal être), comportemental (tabagisme, anorexie…) ou relationnel (famille, affectif…) a une origine émotionnelle.
A un moment de notre histoire un conflit ingérable a été occulté, la résistance au changement s’est installée.
La maladie serait donc un programme biologique de survie dont le but est de supprimer le conflit généré par les stress qui affectent tout homme.
Le symptôme est donc une adaptation biologique à un ressenti émotionnel.
« La vie est biologique par nature et psychologique par accident » Christian Flèche

« La psycho- bio-thérapie a pour objectif de décoder à travers l’écoute du patient de l’accompagner dans la recherche de la cause et du sens de son symptôme, afin de retrouver l’instant d’entrée de la maladie : le bio-choc. (Christian Flèche)
Pour cela, le thérapeute prête au patient, qui est le maitre de cette exploration, ses outils, en premier lieu l’écoute du sens biologique de la maladie.
La thérapie consiste à décoder la genèse émotionnelle de la maladie.
C’est le symptôme qui raconte l’histoire de nos cellules, notre héritage.
L’inconscient va enregistrer nos apprentissages, archiver nos conflits, stocker toutes les données de notre histoire ; lorsque nous n’arrivons plus à exploiter notre potentiel (maladie, blocage…) nous devons donc nous reprogrammer, c’est-à-dire retourner à la rencontre de soi, accepter la responsabilité de soi-même.

Cette nouvelle approche utilise des techniques issues de la thérapie brève : PNL, hypnose ericksonienne, les découvertes sur le fonctionnement trans-générationnel, mais aussi les fleurs de Bach, l’EFT, la métakinébiologie …

Nous sommes tous porteurs de notre guérison, nous pouvons y avoir accès.

No Comments Yet.

Leave a comment