Newsletter Mai 2014

 

 

Le décodage thérapeutique…Avec Joëlle LICHA

De la colère à la reconnaissance

Bonjour à toutes et à tous

Vous êtes-vous déjà senti en colère ?

Ce n’était peut-être que de l’agitation, de l’agressivité, de l’animosité, ou du courroux, de l’irritation, voire de la fureur ou de la rage.

Je peux continuer encore longtemps, il y a 17 synonymes.

En fait, la colère fait partie des émotions humaines les plus archaïques. Elle nous conduit directement là  où nos vieux programmes inconscients lui dictent d’aller. Or c’est souvent exactement là où nous ne souhaitons plus être.

Elle est d’une redoutable puissance destructrice pour notre quotidien.

La colère témoigne très souvent d’une peur à laquelle nous n’avons pas encore trouvé de solution satisfaisante. Ceux sont nos peurs archaïques et ancestrales : la peur de ne pas avoir assez à manger, la peur de manquer d’argent, la peur de se faire avoir, la peur de manquer d’Amour…

La plupart du temps, cette colère trouve sa source, lorsque l’on veut changer les autres, car nous ne supportons plus leur attitude.

Nous oublions que la seule personne à changer et à faire progresser et grandir c’est d’abord et avant tout soi-même.

Combien de fois avons-nous décidé de ne pas laisser la colère prendre le contrôle de notre vie ?

Nous dépensons une quantité incroyable d’énergie vitale, à la contenir ou à la déverser. Energie, qui pourrait être utilisée à des fins plus utiles.

Alors nous perdons notre joie de vivre, et rempli de frustration, nous n’avons plus confiance en la vie, qui perd tout son sens.

Le découragement s’associe à l’abattement voir au désespoir et la maladie s’est déjà installée.

C’est Jung qui a souligné que quelqu’un qui intériorise des choses (émotions, idées) a tendance à somatiser sa maladie.

Si notre état émotionnel a le pouvoir de créer la maladie, nous portons aussi en nous les outils de notre guérison.

Je vous propose au travers du décodage thérapeutique et de l’analyse transgénérationnelle, de comprendre le sens de vos maux.

Puis à l’aide de techniques telles que l’hypnose ericksonienne, la PNL, les visualisations, et surtout l’EFT (emotional freedom techniques), de recycler la colère, la tristesse, la peur, en joie et remerciement.

Accepter de sortir de vous-même, de vous hisser vers le haut, pour observer votre état des lieux, avec moins d’émotions négatives et plus d’empathie vis  à vis de vous-même,  vous permettra de garder l’unité de votre être, pour ne pas perdre son équilibre. (Rambam)

N’est-il pas tant pour nous d’acquérir un esprit pionnier, de prendre en charge nos rennes émotionnelles, pour apprendre à nous aimer, nous respecter, nous estimer pour mieux aimer l’autre ? Il devient le reflet que nous renvoie notre image intérieure.

Alors pour mieux nous reconnaitre, nous apprenons à remercier.

Savoir remercier, fait partie de la nature humaine. Avant de prendre connaissance de moi, je dois d’abord remercier.

C’est le remerciement qui nous fait prendre conscience de qui on est, qui nous donne la qualité de ce que nous sommes.

Voilà, c’est le programme que je vous propose lors de mon séjour à Paris du 12 mai 2014 au 26 mai 2014.

J’animerai plusieurs ateliers thérapeutiques :

La colère

Lundi 19 mai de 19h30 à 22h30 (60 euro) 10 personnes maximum

Surpoids et désordres alimentaires 2

Réservées à celles qui ont déjà fait le 1

Mardi 20 mai de 19h30 à 22h30 (60euro) 10 personnes maximum

« CHIDOUH » ou la difficulté de la rencontre vers le mariage

Jeudi 15 mai de19h30 à 22h30 (60euro) 10 personnes maximum

Bien sûr vous pouvez toujours prendre un rendez-vous privé.

Lieu : 41 rue Manin 75019 Paris

Inscription : lichajoelle@gmail.com

 Tel : 01 77 47 36 56 ou 06 23 23 19 75

Enfin je vous remercie de m’offrir la possibilité de faire un bout de chemin ensemble vers une transformation humaine profonde pour tendre vers une vie heureuse, prospère et sereine.

N’hésitez pas à m’écrire, à m’envoyer vos remarques, vos témoignages, vos coups de cœur…


Bien à vous.

Chaleureusement,

Joëlle.

lichajoelle@gmail.com

No Comments Yet.

Leave a comment